Dehors est blanc

Création 2023

–   Pre-Première : 27 avril 2023 à de Warande, Turnhout (BE)

–   Première mondiale : les 9 et 10 juin 2023 aux Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis (FR) /

–   La Biennale de la Danse de Lyon : les 28 et 29 septembre 2023 aux SUBS, Lyon (FR)

Dans le grand ensemble d’une réalité en action, rien ne demeure inchangé. L’immobilité est une apparence, un coup de force aussitôt balayé par le constant devenir de chaque chose.

Pour cette nouvelle création aux allures d’installation, le duo d’artiste Tumbleweed propose une pièce chorégraphique en suspens ; une manière originale de poursuivre leurs explorations sur la perte des repères, et la notion de territoire. Suspendus au-dessus d’une lumière renversée, trois danseur·euse·s se déploient graduellement dans le vide, devenu palpable et ondoyant. Ielles témoignent de l’impermanence des choses, et dérivent ensemble à la poursuite d’un ailleurs, qui ne cesse de se fondre et de s’effacer.

Le titre Dehors est blanc est une référence à l’expression « blanc dehors », un phénomène optique atmosphérique dans lequel les contrastes sont nuls et où tout semble enveloppé d’une lueur blanche et uniforme. L’observateur·rice ne peut alors discerner ni les ombres, ni l’horizon, provoquant une perte du sens de la profondeur et de l’orientation.

Presse

« La compagnie Tumbleweed nous fascine de bout en bout. (…) Pour découvrir la nouvelle création de Tumbleweed, il faut d’abord être patient. Les portes de la salle ne s’ouvrent en effet qu’à la dernière minute et on s’installe dans une obscurité presque totale, seulement troublée par un grand carré blanc à même le sol. (…) La lumière augmentant petit à petit, on distingue à présent trois corps évoluant infiniment lentement et se retrouvant dans des positions impensables avec une maîtrise absolue. Assis, étendu, culbutant lentement sur eux-mêmes, suspendus la tête en bas comme des Icare suspendant leur chute… On comprend alors que la lenteur des mouvements n’est pas une volonté de freiner le cours des choses mais la conséquence directe de l’incroyable système de poids, de poulies et de câbles grâce auquel ils flottent dans les airs tout en se déplaçant avec une grâce infinie.
Impossible d’en dire plus sans enlever aux futurs spectateurs la joie et l’ébahissement de la découverte d’une structure qui devient, dans les dernières minutes, un superbe élément de scénographie. A l’aune de l’incroyable performance physique d’un trio de danseurs fascinants, capables de tutoyer les anges. »

Jean-Marie Wynants – Le Soir / Mad, 08.11.2023

 

« Virtuosité aérienne et poésie ouatée pour trio en suspension, Dehors est blanc est une invitation au lâcher prise et à la respiration. (…) L’infime comme évidence, la douceur comme force immense et réalité sublimée. Voici ce que distille Tumbleweed avec ce spectacle qui prend le temps de s’installer, de se dire, de nous faire voir mille choses et plus, dans un tour de force qui n’en paraît pas un, tant la fluidité du moment est forte. Une performance marginale, en poésie magistrale. »

Isabelle Plumhans – Focus Le Vif, 02.11.2023

 

 » (…) Si Tumbleweed travaillait la persistance rétinienne des images dans A Very Eye, Dehors est blanc envisage la possibilité d’un corps débarrassé de la pesanteur, témoignant du besoin de dépasser les limites et d’investir de nouveaux territoires pour le duo Angela Rabaglio et Micaël Florentz qui compose Tumbleweed. L’affranchissement de la pesanteur représente toutefois une véritable gageure quand on sait que la mécanique des corps et les mouvements, ici-bas, sont rigoureusement soumis aux lois de la pesanteur, et que la danse se forme justement dans cette relation.(…)

C’est incroyable et beau de voir une goutte de sueur tomber du visage dans le vide au-delà de la tête et non sur les pieds de celui qui marche et transpire. Si la précision concentrée des mouvements et cette plaque lumineuse sur laquelle ils flottent renvoient à une sorte de microscope géant mettant devant sa lentille de nouvelles formes de vie, d’autres manières d’être vivant, Dehors est blanc est à des années-lumière des astronautes et de l’apesanteur technologique, et c’est bien heureux ainsi que cette proposition ne tourne pas au manège spatial, non, il s’agit bien plutôt d’une mise à l’épreuve d’un corps dansé s’il devait faire abstraction de ce qui le gouverne habituellement. Une déterritorialisation visant à un hors sol.(…)

Nicolas Thevenot – Un Fauteuil pour l’Orchestre, 19.06.2023

Crédits·

CONCEPT / CHORÉGRAPHIE : Angela Rabaglio et Micaël Florentz

ÉCRITURE : Angela Rabaglio, Micaël Florentz, Sergi Parés

INTERPRÉTATION : Angela Rabaglio, Micaël Florentz, Florencia Demestri / Thomas Vantuycom

CRÉATION LUMIÈRE ET SCÉNOGRAPHIE : Arnaud Gerniers

MUSIQUE : Anne Lepère

COSTUMES : Catherine Somers

STAGE EN DRAMATURGIE : Martha Dewit

REGARDS EXTÉRIEURS : Areti Chourdaki (stage), Melissa Rondeau

DIRECTION TECHNIQUE : Yorrick Detroy

ASSISTANCE TECHNIQUE / CONSTRUCTION DÉCOR : Thomas Schellenberger

CONCEPTION DE LA STRUCTURE RIGGING : Noé Robert

RIGGING EN TOURNÉE : Black Hand Crew – Raphaël Altenhoven

 

PRODUCTION : Tumbleweed

PRODUCTION DÉLÉGUÉE : LaGeste

DIFFUSION / COMMUNICATION : Quentin Legrand (Rue Branly)

COPRODUCTION : Mars – Mons Arts de la Scène (BE), STUK (BE), C-TAKT / Dommelhof (BE), Les SUBS – Lyon (FR), Les Brigittines (BE), Charleroi danse – Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles (BE), LaGeste (BE), Les Halles de Schaerbeek (BE), Les Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis (FR)

PARTENAIRES DE RÉSIDENCE : workspacebrussels (BE), Les Brigittines (BE), Espace Catastrophe – Centre International de création des Arts du Cirque (BE), Mars – Mons arts de la scène (BE), Théâtre des Doms (FR), STUK kunstencentrum (BE), C-TAKT/ Dommelhof (BE), de Warande (BE), laGeste (BE), Les SUBS Lyon (FR)

AVEC LE SOUTIEN DE : Fédération Wallonie-Bruxelles Service Générale de la Création Artistique, Wallonie-Bruxelles International, les Autorités flamandes (de Vlaamse Overheid), La Chaufferie-Acte1, Grand Studio et le Réseau Grand Luxe 21/22

MERCI À : Hildegard De Vuyst, Louise Hanquet, Daniel Perez Hajdu, Fred Op de Beeck, Benjamin van Thiel, Dr. Vertical asbl, Yvon van Lancker, Marché de la Glacière, Lieve Dierckx, Mona Felah et Jeanne Colin.

 

Dehors est blanc est réalisé avec le soutien de Flanders Tax shelter bvba et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge.

Logo Grand Luxe

Prochaines dates

2024

10 - 12 Avr

Dehors est blanc

Les Halles de Schaerbeek,

Schaerbeek (1030), Belgium

Site Internet

15 Mai

Dehors est blanc

STUK Arts Center,

Leuven (3000), Belgium

Site Internet

07 Nov

Dehors est blanc  - Dehors est blanc

MaZ | Cultuurcentrum,

Brugge (278200), Belgium

Site Internet

Dates passées

Aucun événement à afficher

27 Avr

Dehors est blanc

Cultuurhuis De Warande,

Turnhout (2300), Belgium

Site Internet

09 - 10 Juin

Dehors est blanc

Les Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis / MC93,

Bobigny (93000), France

Site Internet

28 - 29 Sep

Dehors est blanc

Les SUBS / Biennale de la Danse,

Lyon (69001), France

Site Internet

30 - 31 Oct

Dehors est blanc

Theater op de Markt / Dommelhof,

Neerpelt (3910), Belgium

Site Internet

10 - 11 Nov

Dehors est blanc

Les Ecuries de Charleroi Danse,

Charleroi (6000), Belgique

Site Internet